James-Ivan Schwartz

photo-1James-Ivan Schwartz est un garçon à multiples facettes. Il possède plusieurs cordes à son arc. C’est un passionné de théâtre, un karatéka qui s’applique à passer bientôt son troisième Dan, et un économiste diplômé de HEC.

Le théâtre

James-Ivan a grandi dans les coulisses du joli théâtre de Moulins. Depuis, les planches lui collent à la peau. Tout jeune, il rencontre de nombreuses vedettes de la scène lors des tournées de passage. On peut presque dire que le théâtre est sa seconde nature. Il a joué dans plusieurs pièces de (et avec) Philippe Schwartz. Dans Camille Claudel, les tourments de l’absence, il a interprété le rôle du frère de Camille, Paul Claudel. Dans Coco Chanel, c’est lui Boy Capelle. Enfin, il tient le rôle principal, Ivan, dans A fonds perdus (voir pièces écrites et montées). Dans cette pièce, théâtre et karaté se tendent la main (voir plus bas).

Jean-Laurent Cochet

Ciochet

Jean-Laurent Cochet

Ses activités professionnelles n’ont pas empêché James-Ivan de cultiver ultérieurement sa passion pour le théâtre. Il a participé à plusieurs stages avec Jean-Laurent Cochet, de la Comédie française, qui a formé des générations de comédiens. Depuis 1963, le maître a signé plus de 150 mises en scène et joué plus de 300 rôles. Il a mis en scène (entre autres) Danielle Darrieux, Louis Seigner, Françoise Seigner, Jeanne Moreau, Claude Brasseur, Jean-Pierre Bacri, Michèle Morgan… et tant d’autres. Une centaine de ses élèves sont devenus les vedettes actuelles du théâtre et du cinéma : Gérard Depardieu, Richard Berry, Isabelle Huppert, Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart, Carole Bouquet, Fabrice Luchini, Michèle Laroque, Bernard Giraudeau, Mélanie Thierry…

Jack Waltzer

Waltzer

Jack Waltzer

Actuellement, et depuis quelques années déjà, James-Ivan travaille avec Jack Waltzer, au palmarès étonnamment prestigieux. Jack Waltzer est membre à vie de l’Actors studio et a été entraîné intensivement pendant des années par les professeurs et metteurs en scène américains à la tête du système Stanislavski. Parmi ses élèves américains les plus célèbres on peut citer Sigourney Weaver, Jon Voight, Sharon Stone, Geena Davis… Plusieurs comédiens français sont également passés entre ses mains: Elodie Bouchez, Julie Gayet, Emmanuelle Seigner, Tomer Sisley, Elsa Zylberstein…

James-Ivan travaille aussi avec Mario Batista, auteur et metteur en scène (Mario a joué dans Camille Claudel, les tourments de l’absence où il tenait le rôle de Claude Debussy). Il devrait bientôt procéder à une lecture publique, avec Mario, de Endormis sous le ciel, une des oeuvres récentes de ce jeune dramaturge en vogue.

 

Le karaté

Depuis tout jeune, James-Ivan suit le chemin ardu des arts martiaux. Il a pu profiter de l’enseignement de maîtres hors pair. Alors qu’il était à Clermont-Ferrand, poursuivant ses études, il a suivi les cours de Pierre Damoiseau, à l’école clermontoise de karaté.  C’est avec Pierre que James-Ivan décroche sa ceinture noire. Et depuis, de solides liens d’amitié les lient.

C’est au Sporting international de Karaté (SIK) dirigé par Serge Chouraki que James-Ivan s’entraîne lorsqu’il arrive à Paris et c’est dans ce club au parcours brillant qu’il lui est donné de rencontrer et de fréquenter des champions, dont Michael Milon. Michael a été, en kata, trois fois champion du monde, trois fois vainqueur de la coupe du monde, douze fois champion d’Europe, 9 fois champion de France et 9 fois vainqueur de la coupe de France. Hélas, le champion est décédé en 2002.

Formation professionnelle

Sur le plan professionnel,James-Ivanl a poursuivi des études de sciences économiques à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et à l’université de Lyon, avant d’entrer à HEC et d’en sortir avec un master en 2000. Depuis, il a travaillé successivement pour Ingepar, la Caisse d’Epargne, Finance active (pendant plusieurs années)… Depuis peu, il fait partie de la toute nouvelle boîte, « Global Equities » à Paris.